Classe de l'ESAS

Il s'agit ici du module informant les parents de l'organisation scolaire en Belgique.

En 2010, des apprenants ont exprimé leur incompréhension des modes d'organisation et de fonctionnement de l'école ainsi que de certaines pratiques pédagogiques. Ils ont également regretté de ne pas pouvoir jouer un rôle actif dans la scolarité de leurs enfants. Le secteur Familles & Quartier a alors réalisé avec toutes ces personnes une animation qui permettrait aux familles de mieux appréhender le cadre, les codes et implicites qui régissent les établissements scolaires.

Sur base de cette expérience partagée avec ce groupe, la travailleuse a mis au point un module « L'enseignement en Belgique et ses enjeux » dont l'objectif est de donner les clefs aux parents, y compris les moins lettrés, pour comprendre et accompagner la scolarité de leur enfant.

 Ce module se décline en 5 séances partant des représentations et questions, retraçant l'historique de l'enseignement en Belgique, explicitant l'organisation de l'enseignement de l'école maternelle jusqu'à la fin des secondaires, les droits, les choix des parents (notamment sur le passage dans l'enseignement spécial, les redoublements, etc) ; le rôle de la famille et celui de l'école est différencié pour chacune des étapes. Il s'agit de permettre aux parents d'exercer leur rôle en connaissance de cause. Il se conclut par un débat et une analyse autour du film « L'orange de Noël » : l'école permet-elle de sortir de la misère ? Quelle est l'influence de l'Eglise ? Quelle est la place des enfants scolarisés dont les parents ne le sont pas ? Quels liens peut-on faire avec la situation actuelle ?

L'intensité et la richesse des débats que ces rencontres ont provoqués démontrent que ce module répondait à un vrai besoin des apprenants. Les personnes mettent en avant, lorsqu'ils évoquent l'école de leur pays, des injustices dues aux inégalités : école privée pour les riches, école publique pour les pauvres ; différence de scolarisation pour les hommes ou pour les femmes ; l'accès ou non aux écoles selon la région, etc. Cela les rend particulièrement sensibles et inquiets quant à la différence qu'ils ressentent ici en Belgique entre « l'école catholique et l'école communale ».

Nous avons consacré beaucoup de temps à trouver des moyens, lorsqu'on ne maîtrise pas la langue ou la lecture, d'appréhender les outils tels que le bulletin, le journal de classe ou de se positionner lors des réunions de parents. Nous avons aussi débattu sur la manière de ne pas créer de confusion entre le rôle du parent et celui de l'enfant qui, maîtrisant la langue, prend de l'ascendant sur son parent, dans le cadre scolaire.

L'évaluation de ce module nous a menés vers l'élaboration d'un nouveau projet se centrant sur l'école maternelle.


Avec le soutien de

Centre d'action Laïque

Fédération Wallonie Bruxelles


Fondation Roi BaudouinFonds Social EuropéenOffice de la Naissance et de l'EnfancePlan de Cohésion SocialeVille de Liège